Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2010
   


 
 

:


En ce jour du lundi 15 mars 2010,
Ah, Pascal, Jean Ferrat aurait dû comprendre depuis longtemps qu'il fallait mourir plus tôt pour passer à la radio.
On l'a même vu à la télévision, figurez-vous, enfin, veux-je dire, j'ai vu de mes yeux vu, aux infos, Didier Barbelivien, qui n'a pas écrit que des bêtises, il en a chantées aussi, gratter pour nous une chanson, « La Montagne » ou bien de l'Aragon, peu importe, je n'ai pas retenu, ce n'était pas tenable, alors retenir en plus, vous imaginez…
On n'est pas responsable de ses éloges funèbres, Nathalie,mais il est des Bossuet plus honorables que la France des culs et chemises, et Ferrat à tout prendre aurait préféré les sans culottes et les Canuts aussi surtout, il y avait chez lui ce qu'on nommerait une « identité française », quelque chose de vraiment patriotique, -vous savez bien, sa France, « celle de 36 à 68 chandelles » -et il faudrait fouiller un peu, parce que Ferrat s'appelait Tenenbaum et était d'origine russe, comment peut-on être Ardéchois avec ça, c'est possible, c'est même tout à fait ça, c'est le coup de boule qui vaut : tirer ou pointer il faut choisir, et le pli aux cartes aussi, belote, rebelote et dix de der et si je mens je vais en enfer. (...)