Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

On s'en donne à cœur joie à Libération et dans Le Monde, par exemple, à chercher ici les amalgames, là les contre-vérités, ailleurs les raccourcis commodes, ailleurs encore les approximations, enfin tout un appareillage finalement savoureux car s'il est vrai que celui qui ne s'est jamais planté n'a aucune chance de pousser, Claude Allègre est un grand planteur. On savait déjà que Claude Alègre confondait les prévisions métérologiques et les prévisions climatiques, on apprend maintenant que les nombreux scientifiques qu'il appelle à la rescousse de sa thèse disent le contraire de ce qu'il prétend ou s'en distancient, s'ils n'existent tout simplement pas.
Le plus savoureux, sans doute est cette Tech, T-e-c-h, prise à témoin et citée comme référence scientifique et qui n'est jamais que l'abréviation de l'Institut de technologique de Géorgie, Georgia Tech en anglais. Tech, ce n'est pas une dame qui fait des recherches, c'est une institution qui n'a jamais rien écrit. Il y a décidément quelque chose de pourri au royaume des références et des notes de bas de page. Le Giec lui-même a dû confesser récemment « une erreur de relecture » concernant la date de fonte des glaciers de l'Himalaya.
Et l'on se dit alors qu'il y a peut-être un nouveau petit métier à créer, Pascal : celui de vérificateur de sources. On a déjà des archivistes, il nous faudrait peut-être des sourciers. Remonter les eaux avant qu'elles ne montent vers nous. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.