Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Néanmoins, je vous l'assure, c'est une sacrée mise en abyme, pour un chroniqueur, que d'enregistrer un billet, car la chronique se construit dans l'actualité, il n'y a pas pire ennemi pour une chronique que l'anachronisme. Et me voilà donc incapable de vous parler du vent qui a soufflé hier, parce que pour tout vous avouer, je ne l'ai pas seulement enregistrée, cette chronique, je l'ai aussi écrite vendredi dernier, avant donc que le week-end qui me procure d'habitude repos salutaire et sujets divers me permette d'engranger un peu de ce souffle court qui est ma spécialité. Et voilà que la semaine qui se termine tandis que j'écris répète ce qu'elle disait déjà en commençant : cette barbarisation progressive dont je vous ai parlé, celle de ces agents de l'Etat dont la sécurité est le métier et l'amenuisement du risque la mission. J'entends à la radio, tandis que je vous écris, ce témoignage, il est enregistré, d'un ancien policier expliquant les pratiques aux frontières quand on contrôle un étranger, un truc terrible. J'entends aussi cette histoire de deux officiers de Charleroi placés sous mandat d'arrêt et inculpés de vol avec violence et séquestration d'un homme en séjour illégal, avec dit-on, simulacre d'exécution, le tout dans un sous-bois, un truc sordide. Et on espère alors que le week-end entier n'aura pas continué comme ça. On ne va pas mentir aux auditeurs, Nathalie, il y a des lundis où on est content de n'être pas là. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.