Lautresite, le jour, les billets du mois de février 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Chacun prend sa part dans cette décroissance : les Etats-Unis n'iront plus sur la lune, et nous, on ne répare plus les autoroutes qu'il y a peu de temps encore, on voyait, disait-on, de la lune. Mais on a aussi éteint les lampadaires, de sorte que nous avons désormais les deux : le noir et les trous, les trous noirs où la Région semble enfouir sa paupérisation. Plutôt que d'ausculter les budgets, il conviendra désormais de consulter l'état des routes. Et le centre Pérex semble faire désormais office d'augure, de pythie ou d'haruspice. Chacun de ces communiqué ressemble à une prophétie.
Dédicément, on dirait bien, ces derniers temps que la voiture et ses affres font parabole. Il y a les pertes d'emploi, les chaussées défoncées, les rappels techniques de constructeurs trop pressés aussi. Car en matière automobile, on l'aura compris, le principe de précaution est quelque chose qui vient après.
A ce propos, cette publicité pour Toyota passant sur nos antennes en ce moment nous semble avoir tout l'air d'une mise en abîme. Tout de même, au moment où le fabricant rappelle, dans le monde, des millions de véhicules, ce slogan « on devrait toujours avoir droit à une deuxième chance » a des airs de contrition. Ah, chères auditrices postmodernes, chers auditeurs contemporains, il est bien temps de se dire que les voies publiques sont aussi impénétrables que celle du seigneur et que, comme en toutes choses, nous avons les voitures et les routes qu'on mérite. Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.