Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2010
   


 
 

:


En ce jour du vendredi 22 janvier 2010,
C'est la première fois que je voyais ça : un non piquet de grève ou un piquet de non grève, je ne sais pas comment il faut dire.
Pourtant, un piquet de non grève ressemble comme un frère à un piquet de grève, je veux dire, il y a d'abord un feu, pas un brasero, un vrai feu qui consume des palettes, et puis des couleurs, du rouge, du vert, ce sont les syndicats, du jaune et du gris aussi, ce sont celles des vêtements de sécurité des travailleurs, frappés du logo d'Inbev. Et puis il y a aussi du jaune pour la Jupiler, du rouge pour la Stella et du vert pour la Blanche, hé oui, vous ne pouvez pas les manquer, elles composent la muraille de ces 10.000 bacs de bière qui barrent l'entrée de l'usine Jupiler de Jupille, là où il y a 157 ans, Jean-Théodore Piedbœuf créa son premier brassin.
Et pourquoi je dis que c'est un non piquet de grève, Pascal ? Parce qu'ici, on ne contrôle pas les entrées. Ce sont les sorties qui sont interdites. Car l'usine tourne, elle produit, des équipes sont au travail. Simplement, si les matières premières entrent, les produits finis restent. C'est tout et c'est beaucoup. Car voilà, aujourd'hui lorsque l'on veut conserver son travail, hé bien, on travaille. Personne ici ne parle de se mettre en grève. (...)