Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Mais voilà, Pascal, si je vous en parle aujourd'hui, et si je les prends, ces quelques secondes de salut médiatique, c'est que j'ai reçu sur Facebook, qui est une autre façon d'entendre les auditeurs, un message curieux. Une comparaison choquante, à vrai dire. C'est Marie qui écrivait, et elle mettait en parallèle les morts de la rue en France et les décès dus à la grippe A. Ça parle tout seul, en fait. En France métropolitaine : 358 dans la rue, comme on disait, pour 246 de la grippe A. Et en Belgique ? Voici les chiffres arrêtés à ce jour : 35 morts de la rue en 2009 et 17 décès de la grippe A depuis le début de la pandémie.
J'ai dit que c'est choquant, c'est aussi aveuglant. Et ça nous parle peut-être bien de cela : de ce principe de précaution qui fait, obstacle désormais, à la mesure mesurée du risque. Car enfin, si l'on ne connaissait pas, à l'arrivée de la grippe A, son degré de dangerosité et si même des enquêtes sont en cours pour interroger sa réalité même, on savait au moins une chose : c'est qu'en 2008, on comptait 32 morts de la rue. Il y en a donc 3 de plus en 2009. On ne voudrait pas comparer ce qui fut mis en place dans un cas et dans l'autre. On ne le fera pas. On dira simplement que l'on comprend que le seul risque inacceptable désormais, c'est celui que l'on ne connaît pas. Avec celui que l'on connaît déjà, on s'arrange. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.