Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

L'échevin de l'Urbanisme et de la Mobilité de Bruxelles, Christian Ceux, survient tandis que j'observe tout ça. Ça ne m'arrive pas souvent d'être accompagné par un échevin quand je nomadise, mais là j'en avais un. On regarde un champ grillagé où la neige s'attarde. C'est là que la Ville a décidé d'aménager le premier terrain de transit pour les gens du voyage de la Région. La décision est prise, c'est une première et c'est important. Le terrain existait depuis 2002, il était parfois employé, mais ce qui se joue ici, est d'une tout autre nature : cela fait des années que le Conseil de l'Europe réclame du sérieux pour l'accueil des nomades et la capitale de l'Europe vient de le prendre au mot : 21 emplacements, un terrain drainé, des douches fonctionnant au solaire, des sanitaires pour handicapés, un concierge, et 800.000 euros. Il a fallu deux échevins tout de même, le mien et celui de l'Egalité des chances pour y parvenir, avec l'ambition que la Région prenne le relais.
Oh, ils ne gêneront pas grand monde, les nomades, adossés au dépôt des bus et à la ligne de chemin de fer, en face du contrôle technique, au bout d'une rue sans issue et sans habitations qui se termine en sentier que la neige sale a rendu boueux. De sorte que l'on se dit que les gens du voyage feront de parfaits habitants de Haren, enclavés, encerclés, mais au centre du monde, de notre monde. Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.