Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2010
   


 
 

:


En ce jour du lundi 11 janvier 2010,
Parfois, Pascal, vous allez vers votre week-end comme en glanage, vous ramassez au hasard, vous récoltez ce que vous trouvez : vous bribez comme on dit en wallon.
Ce merveilleux mot, bribeux, celui qui prend les bribes des repas ou des poubelles, qui vit de ça, un homme de peu, un décroissant avant l'heure. Hé bien vous êtes comme ça dans votre dimanche et vous vous contentez de bribes qui sont aussi des perles. Et donc Pascal, voici une chronique de bribeux.
D'abord, première bribe pêchée dans l'émission "La librairie francophone" d'Emmanuel Kherad, ce dimanche à midi sur nos ondes. Je la dois à l'écrivain togolais - oui, de ce pays que l'on mitraille quand il passe en autocar pour aller jouer au football dans l'enclave de Cabinda - Kossi Efoué. Il vient de remporter un prix important, celui des 5 continents, pour son livre "Solo d'un revenant" dans lequel il y a cette phrase, à la page 124 : " Le passé est devant nous, le futur derrière, le présent c'est la tranquillité plus ou moins grande avec laquelle nous traversons l'apocalypse". (...)