Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Ici, on parle avec des cailloux dans la bouche. Il y a les personnes autorisées et d'autres qui ne le sont pas. La présidente du CPAS de Houyet nous reçoit au téléphone. "On parle calmement", dit-elle. Car il faut transformer des bureaux en appartements, les rendre compatibles, les mettre aux normes. Celles de Fedasil, des pompiers, de Vinçotte. "Ça prendra un peu de temps" ajoute-t-elle. Et des sous aussi, c'est moi qui souligne, et si on parle calmement, c'est aussi qu'on ne sait pas bien qui de la Donation, de la commune ou de Fedasil va payer quoi. N'empêche, "on continue à penser, conclut la présidente, que cela reste un très beau projet de la part du Palais", convenant toutefois que les deux familles et les dix personnes annoncées, "c'est quand même un peu rêver".
Dans le village que la neige d'hier a à peine lêché, on attend sans rêver. Juste, on rigole un peu : "On nous avait dit : ce sera pour les fêtes, on n'avait pas précisé lesquelles" nous susurre-t-on devant l'église. A Ciergnon, où l'on est volontiers shakespearien, on dit aujourd'hui : " C'était beaucoup de bruit pour rien".
Alors, rien de nouveau sous le pâle soleil d'hiver de Ciergnon ? Si. Ce qu'il y a de vraiment neuf, c'est l'épicerie. Il y a longtemps qu'on n'avait plus vu ça, une épicerie de village. Alors on est entré. C'est ouvert depuis un mois et demi, ça s'appelle "Cannelle et Origan", c'est niché dans une ferme. Véronique, qui est fille du pays, tente là de sortir du chômage et de créer son entreprise. Elle a neuf mois pour réussir. On achète du beurre et trois citrons qui font 3 euros 10. On sort. On regarde la gendarmerie. On pense à Shakespeare, c'est lui aussi qui disait: "Le temps n'a pas la même allure pour tout le monde ! ". Allez belle journée et puis aussi bonne chance.