Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2010
   


 
 

:


En ce jour du mercredi 6 janvier 2010,
On se rappellera donc, Pascal, que le premier geste du nouveau président du Conseil européen aura été de faire sonner la cloche de la Bourse, à Bruxelles. Il n'y avait plus de cloche à la Bourse de Bruxelles pas plus qu'il n'y avait jamais eu un président du Conseil européen.
Et là, on a vu les deux d'un coup, dans un mélange retentissant. On a envie de dire aussi dissonant, disharmonieux, cacophonique. Car, cloche pour cloche, on s'étonne du choix de la symbolique au moment où comme on le disait hier s'ouvre pour les 27 pays européens l'année de la pauvreté.
Mais bon, cette cloche-là qu'a fait résonner Herman van Rompuy, c'était pour rappeler Wall Street. Car Vincent van Dessel le nouveau président d'Euronext - car Euronext aussi a un nouveau président- entend redonner à la salle des marchés un certain cachet d'antan et restaurer certaines traditions de la Bourse afin de reconstruire une communauté financière, il le disait hier sur cette antenne. Et voilà pourquoi, Pascal, votre cloche sonne. Parce que ça fait "vintage". Et que ça suppose humaniser un monde décidément trop technologique et informatique où les écrans font écran. Vive donc le retour des grouillots, des coulissiers, des arbitragistes, des remisiers et des contrepartistes. (...)