Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2009
   


 
 

:

En ce jour du mercredi 16 décembre 2009, Si on a bien compris, pour nous autres de Bruxelles, la bûche de Noël et le cœur de Nouvel-An vont finir à la Senne.
Vous savez bien, Pascal, ce petit cours d'eau bilingue et trirégional, 103 km seulement, il part du Hainaut près de Soignies pour finir dans la Dyle à Heffen en province d'Anvers en se cachant quand il passe sous Bruxelles. La Senne est donc, par sa nature même, une rivière nationale et puis aussi une histoire belge.
Cela fait quelques jours maintenant, enfin trois semaines tout de même, que la station d'épuration nord située à Haren et inaugurée en mars 2007, c'était hier, a arrêté de traiter les eaux usées, en raison, dit son gestionnaire, Aquiris, d'un amas improbable de gravats et de sable et accuse d'imprévision la Région bruxelloise qui tempête et met en cause en retour les compétences du maître d'œuvre; la Région flamande menace d'intenter une action en référé contre les Bruxellois et le Parquet ouvre une enquête judiciaire. Tout le monde dans cette affaire se renvoie le poisson mort car voilà, Pascal, comme on le sait, tous les fleuves vont à la mer, même les rivières, et donc la Senne se jette dans la Dyle qui se jette dans le Rupel qui se jette dans l'Escaut qui se jette dans la mer. Et il y en a, des ablettes et des épinoches sur le trajet…(...)