Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2009
   


 
 

:


En ce jour du jeudi 19 novembre 2009,
Figurez-vous, Pascal, qu'il existe en Iran - oui, en Iran ! - une prison où l'on tabasse et torture et où les détenus de droit commun meurent souvent avant l'âge.
Je vous donne le nom de ce centre de détention : c'est Kahrizak et ce n'est pas loin de Téhéran. Après plusieurs années, on a fini par apprendre ce qui se passait derrière ses murs. Les dirigeants iraniens eux-mêmes en ont paru surpris. Kahrizak est fermé depuis juillet dernier. Ah, ça, Pascal, c'est pas chez nous qu'on verrait ça. Je veux dire, des prisons qu'on ferme.
Non, nous autres, on hésite juste, comme on l'entendait hier au bistrot, entre Abou-Forest ou Forest-Grahib. On ne sait pas bien. On tergiverse. On se demande s'ils ont pris des photos, aussi, ces policiers de la Zone Midi encagoulés. C'est curieux, on le relève, comme la cagoule va bien avec les mauvais traitements, en tôle. Il faudrait s'interroger un peu sur la répétition et l'imitation. Peut-être que l'information, au bout d'un moment, ça devient de l'incitation. Mais enfin, cagoules aux prisonniers ou cagoules aux policiers, si l'on se cache dans les cachots, c'est sans doute qu'il y a quelque chose à cacher. (...)