Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Ça, au moins, ça a l'air sûr et l'on ne sait, en matière d'agenda, ce que l'on doit préférer du pragmatisme cynique du Président du Conseil ou de la naïveté trahie de l'agence onusienne.
On ne sait plus non plus ce que l'on doit penser de la présence à Rome de Robert Mugabe, le président zimbabwéen affameur, pourtant interdit de séjour sur le territoire européen depuis 2002, mais présent à chaque fois qu'une réunion internationale y traite de l'alimentation. C'est normal, les sanctions ne tiennent pas devant la représentation. C'est seulement s'il vient en vacances en Europe qu'il peut être arrêté. Sinon, il a un visa en bonne et due forme, limité au temps de la conférence. Je vous le demande, Pascal, ne pourrait-on proposer aux contrôleurs aériens de l'aéroport de Fiumicino de déclencher demain une grève sauvage ?
Peut-être que comme ça, le colonel Kadhafi aurait une nouvelle occasion de faire du prosélytisme auprès de jeunes filles d'au moins un mètre 70. C'est étonnant, cette précision dans la vocation. Il y en a qui s'occupent des pauvres ou des crève-la-faim. Kadhafi, lui, se charge des jeunes filles d'au moins un mètre 70. Il leur a offert un Coran, comme on sait, et puis leur a dit que le Jésus crucifié était un imposteur juif tandis que Mahomet, lui au moins, était vraiment arabe.
Et c'est ainsi Pascal, qu'une fois le sommet descendu, on s'est aperçu que la faim dans le monde s'était dissoute dans deux repris de justice retors et un prédicateur illuminé. Vous allez me dire, au moins, pendant ce temps-là, ils n'achètent pas d'armes. Enfin, c'est ce qu'on veut croire. Allez belle journée et puis bonne chance.