Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Et hier, comme pour nous rappeler qu'il est "terrible le petit bruit de l'œuf dur cassé sur un comptoir d'étain quand il remue dans la mémoire de l'homme qui a faim", le personnel de Fedasil a offert du café et des biscuits à des demandeurs d'asile que depuis des mois et des semaines il est contraint de jeter à la rue —plus de 1000 personnes aujourd'hui— car l'Etat n'a plus que du café à offrir et s'il se penche un peu aujourd'hui, c'est parce qu'il a aussi beaucoup abaissé. Cette employée qui disait qu'au moins, elle pouvait donner un peu de chaleur humaine…
Car voilà, l'Etat n'a plus le gaz à tous les étages et l'argent qui manque pour héberger des migrants ressemble aussi à celui qui fait défaut pour satisfaire le crédit social des Wallons pauvres qui veulent se loger. Trop de débit pour ce crédit et la Région a coupé les vannes jusqu'en 2010, sans doute.
Et dans tout cela, la députée européenne Véronique De Keyser, lance l'idée d'une souscription publique pour couvrir les frais de recherches sur l'assassinat toujours non résolu de Julien Lahaut, un budget avait été prévu et voté pour cela, mais a été supprimé pour raisons budgétaires. Plus d'argent non plus. Ce n'est pourtant pas rien, un pan de notre Histoire…
Alors on se demande : est-ce que ce sont les missions de l'Etat qui s'agrandissent ou bien l'Etat qui rapetisse ? Et puis on se dit : peut-être s'agirait-il pour tous ceux qui vont cotiser à cette souscription ou à ceux qui se penchent vers les mendiants des métros ou les réfugiés des rues et qui pallient collectivement aux manques publics de demander, je ne sais pas moi, une déduction fiscale ? Allez belle journée et puis aussi bonne chance.