Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2009
   


 
 

:

En ce jour du mardi 27 octobre 2009, On savait déjà, Pascal, que le curieux acronyme MENA signifiait Mineur Etranger Non Accompagné, mais on a appris ce dernier week-end qu'il pouvait tout aussi bien cacher un autre sens, celui de Majeurs Etrangement Non Accompagnants, ça fait MENA aussi, après tout…
Et on a pensé cela lorsque l'on a entendu, sur ces antennes, que Fedasil, l'Agence fédérale qui est chargée, chez nous, d'organiser l'accueil des demandeurs d'asile avait annoncé son intention de se défaire du dossier de ces, je cite, mineurs étrangers ne demandant pas l'asile et, in petto, l'on s'est demandé ce que cette appellation aussi pouvait bien recouvrir car un mineur est un mineur, demandeur d'asile ou pas, et l'accueil, pensons-nous naïvement s'impose tout autant -.Un désaisissement dû, nous a-t-on expliqué, à des difficultés d'encadrement financières et techniques. Autrement dit : politiques.
Bon, un secrétaire d'Etat, fédéral, puis une ministre, communautaire, sont intervenus et l'Agence a retiré sa circulaire et l'on pensait le week-end de Fedasil réglé lorsque ce lundi, hier, le Ciré et son homologue flamand ont remis le couvert, on veut dire plutôt le gîte et le couvert, car voilà, il est encore et toujours question de logements manquants et de gens, familles et enfants compris, à la rue. (...)