Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

On va le dire, nous aussi, on trouve ça insupportable en plus d'être illégal, et dégueulasse aussi les travail des enfants, mais qu'est-ce qui est choquant ? Qu'on la voie, la gamine, ou bien qu'elle existe ? C'est là-dessus que la STIB ne nous rassure pas, quand elle dit dans son communiqué : "On veut faire prendre conscience aux clients que s'ils donnent satisfaction aux mendiants, ceux-ci reviendront. Et les mendiants ont d'autres ressources ou d'autres endroits pour mendier ". La mendicité, ce serait donc comme la tolérance, il y aurait des endroits pour ça. Je ne sais pas moi, par exemple, à côté des bancs où les sans abris ne peuvent plus s'allonger ?
Et puis, qu'est-ce qu'il veut dire exactement, le porte-parole, quand il parle d'empêcher la prolifération de la mendicité ? Prolifèrent, par exemple, les cellules cancéreuses. "Prolifération" est un mot menaçant. Il aurait pu dire "prospérité", c'est plus rassurant.
Je vais vous dire, Pascal, la STIB, dans cette affaire, elle me fait penser à cette vieille blague méchante : c'est un type qui est assis par terre sur un trottoir, il fait la manche et pour être sûr d'être bien compris, il a mis un petit écriteau devant sa sébile, où il a écrit : "ça fait trois jours que j'ai pas mangé". Il y a un gars qui passe, qui regarde, qui lit, qui s'arrête et puis qui dit : "Ben, t'as qu'à te forcer !". Vous savez quoi, Pascal, je me demande si le prix du ticket de cynisme ne va pas encore augmenter, ces jours-ci. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.