Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2009
   


 
 

:


En ce jour du jeudi 22 octobre 2009,
Tandis que l'on vient chercher dans ma poche droite pour m'en redonner dans ma poche gauche, voilà qu'on me déconseille, dans le Métropolitain, de verser encore aux crève-la-faim.
Moi je dis, Pascal, il faudrait s'entendre. Ou, au moins, s'écouter. Depuis quelque temps, voyez-vous, je suis étonné, mais pas surpris, par le nombre de gens qui voudraient récompenser mon acte d'achat. Si je leur achète ceci, ils me donnent cela, ils me remboursent ma différence et plus encore que ma différence, ils sont prêts pour cela à tous les sacrifices et à tous les prêts d'ailleurs : pourvu que je dépense, je peux payer moins. Ah, désormais le consumérisme est achetable au rabais et je me demande, Pascal, est-ce parce que je leur suis nécessaire que je leur parais aussi un peu nécessiteux ? Et je me demande aussi si c'est pour participer à cet effort général contre l'appauvrissement collectif que la STIB diffuse désormais dans ses stations un message d'intérêt lui aussi général, copié nous dit-on sur celui de la RATP à Paris, et qui dit en substance : "La mendicité est interdite dans l'enceinte du métro, ne l'encouragez pas". Pour s'expliquer, le porte-parole de la STIB disait sur ces antennes recevoir des messages d'usagers trouvant, je cite, "insupportable de voir une gamine de 7/8 ans qui a une sébile en carton dans les mains, à côté de son père ou de son oncle". (...)