Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Tout au plus de la garder au programme et de l'étudier, si on veut bien. Voilà donc, Pascal, une autre de nos mythologies contemporaines atteinte de la pandémie de schizophrénie dont nous parlions hier.
Car s'il est salutaire de pouvoir penser deux choses à la fois, nous l'avons répété moult fois dans ces chroniques, il n'est pas tenable d'avoir à dédoubler la vision que nous avons d'une même et unique chose. Par exemple, l'on pouvait penser, à propos de Guy Môquet que sa lettre était certes importante et belle, mais qu'il en existait de plus importantes et plus belles encore, moins polies sans doute, moins policées aussi, plus politiques pour tout dire et que son instrumentalisation morale et dépolitisée à l'usage des jeunes générations la rendait pour le moins, et c'est un gros défaut, anachronique. On pouvait penser cela. Tout à la fois. Mais on ne peut pas dire en même temps qu'une chose considérée comme essentielle le matin n'est plus que billevesée le soir venu. Car c'est le prix de la parole qui s'escompte alors.
C'est pourquoi, Pascal, je pense qu'après tout, toutes choses étant bien pesées, cette semaine mériterait d'être celle de Guy Môquet. Pour nous rappeler cela : que pour faire acte de mémoire, il vaut mieux d'abord en avoir une. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.