Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Car il manque quelques doigts, à toutes ces mains : ceux qui signeraient définitivement la concession de gestion, un document dont la rédaction a pris du retard, une sorte d'imbroglio à la belge, une indécision juridique dont je parle avec Patrick De Maeyer, le repreneur, - une partie de ces doigts - qui se demande bien, finalement de quoi il est patron et qui se dit qu'il est décidément bien malaisé de créer de l'emploi. L'emploi ? Il a réengagé tout le monde. Il en est à sa septième reprise depuis 30 ans. Je lui demande pourquoi il aime ça et si c'est un métier, de reprendre. Il me répond ceci que je vous laisse : "Ça doit être atavique. Mon grand-père est Juste parmi les nations, il a sauvé des juifs. Mon père est médecin, il a sauvé des vies. Moi sans doute que c'est ça, c'est des entreprises que je veux sauver". Et comme ça, avec ses yeux qui pétillent et sa gouaille plus gauloise que sa moustache, nous qui ne sommes ni curateur ni banquier, on aurait bien envie de lui faire crédit. Véronique aussi, d'ailleurs, je pense voudrait bien espérer. Véronique Vercheval est photographe, elle a accompagné l'occupation, elle voulait donner des visages à ce fait divers social, elle a fini par afficher sur les palissades de l'usine les portraits géants des travailleurs, rendant à la Ville quelques-uns de ses enfants perdus. Ce sont des photos où les gens sont debout, je veux dire, ils peuvent être assis, mais ils sont debout. Ce matin, elle reviendra à l'usine photographier tout le monde. Pour donner cette fois des visages au travail. Ce seront des visages souriants. Car je ne vous ai pas dit, Pascal, hier chez Boch, tout le monde souriait. On n'aurait pas envie, oh non, que ce sourire-là se crispe à nouveau. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.

Les photos de Véronique Vercheval sont rassemblées dans "Usine occupée" un livre co-édité par L'Image et l'Ecrit, la Compagnie maritime et le PAC.