Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

L'Elysée s'est empressée de démentir point par point ces allégations et c'est intéressant parce que c'est aussi ce qu'a fait la RATP devant les révélations de sans papiers occupés la nuit à la réfection des stations de métro, là aussi les murs tombent en lambeaux, dénonçant entre autres choses des conditions de travail épouvantables. Ils ont filmé leur travail de nuit, de 22 heures à 6 heures du matin, où on les voit transporter des pans de mur ou des blocs de bitume pesants sans autre protection qu'un petit gilet fluorescent, pas de casque ni de chaussures de sécurité, à peine des gants. La nuit leur est payée 80 euros et ils en prestent jusqu'à 5 par semaine. Sans dire un mot de la sécurité au travail, la RATP a juste fait savoir qu'à sa "connaissance aucun salarié travaillant sur ses sites n'était en situation irrégulière".
Ah, décidément, on dirait bien que la France a mal à ses métiers ces temps-ci. Aussi ne peut-on que se réjouir quand quelqu'un fait plus que ce qui lui est demandé. Au début de ce mois, un guichetier de banque de Boulogne, dans les Hauts de Seine, a enfermé dans son agence, en attendant la police, un sans papier venu retirer de l'argent de son compte et dont il soupçonnait que la carte de séjour avait été falsifiée. L'homme, un Mauritanien, attend désormais son expulsion. Pas de chance, il venait juste, cet aide-cuisinier qui avait ouvert son compte en banque en 2005 avec les mêmes papiers, de déposer un dossier de régularisation par le travail. C'en sera toujours un que le secteur de la restauration ne devra pas engager, direz-vous, qui a bénéficié d'une baisse de la TVA sans que les prix baissent ni que l'emploi augmente. Ah, il nous faudra décidément apprendre, Pascal, à faire la différence entre les conditions de travail et les conditions du travail. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.