Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Et qu'ils sont un peu trop soumis aussi aux pressions présidentielles et aux instrumentalisations élyséennes : mutations d'office ici, démissions forcées là, promotions de favoris ailleurs, enfin bref, il est moins joyeux que jamais d'habiter une sous-préfecture. On ne se suicide pas encore chez les préfets, mais tout de même, on crée entre soi quelque chose qui ressemble à un syndicat, c'est dire l'ampleur du malaise.

Dans ces conditions, n'est-ce pas, Pascal, je veux dire lorsque les préfets font un autre travail que le leur, que des livreurs remplacent des facteurs ou que des internautes jouent aux policiers comme on le disait hier, il est tout de suite moins étonnant que l'on arrive à trouver du travail sans métier et que l'on se retrouve à 23 ans, sans même avoir terminé ses études, à diriger une structure comme le quartier d'affaires de la Défense, à Paris, comme cela va se produire pour Jean Sarkozy. Nous n'avons rien ici contre la jeunesse ni la précocité, moins encore contre les autodidactes : nous voudrions simplement constater que la question centrale dans ces temps de sociétés en crise et de crises de société est décidément moins celle de la quantité de chômage que celle de la qualité du travail. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.