Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Car le bonheur peut-il jamais avoir une nationalité, je vous le demande Pascal, et pourtant tout est là, car au Bouthan, le bonheur est réservé aux Bouthanais. Les Lhotshampas ne sont pas bouthanais. Ils sont d'orgine népalaise et ont immigré au Bouthan du temps où le pays cherchait de la main d'œuvre pour cultiver ses champs. Ça faisait un bout de temps qu'ils étaient là quand le roi du Bouthan, le même qui inventa le BNB, considéra qu'il fallait être bouthanais pour contribuer au bonheur national.
C'était au début des années 90. Au moins 140.000 Lhotshampas furent chassés du pays, au terme de ce que l'on appelle très exactement une épuration ethnique qui fut aussi religieuse puisque ces exclus sont hindouistes quand le Bouthan se voue à Bouddha. De sorte que l'on comprend alors que le Bonheur National Brut peut être aussi brutal. Le résultat est tel que vous le pensez : exil, camps de réfugiés, pauvreté, invisibilité. Si bien, et c'est ce que raconte Le Monde du week-end, qu'ils migrent encore, les Lhotshampas, vers le Texas, notamment, où on leur apprend comment devenir américains et chrétiens. Et peut-être bien aussi l'usage de l'injection létale.
Quand on lit ça, Pascal, on se dit : heureusement qu'on ne décerne pas de Prix Nobel de la Paix aux chefs d'Etat en exercice. Vous imaginez à quoi on a échappé ? Allez belle journée et puis aussi bonne chance.