Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2009
   


 
 

:


En ce jour du jeudi 24 septembre 2009,
Disons, hein Pascal, que si on étirait l'actualité pour la déposer sur notre table du matin, on trouverait à un bout les expulsés de la jungle de Calais et à l'autre les inculpés du Bois Sauvage de Bruxelles. De temps en temps, l'information se présente comme une métaphore, que voulez-vous ?, je n'en peux rien. L'information est une forêt qui cache des arbres.
A priori, vous allez me dire, entre un ancien patron des patrons ou un administrateur délégué d'une holding et un sans papier afghan ou un migrant soudanais, il y a tous les degrés de l'échelle sociale, de haut en bas. Mais n'était-ce pas, récemment, un sans papier qui me faisait savoir qu'il allait sans doute rejoindre les agriculteurs en colère parce que, après tout, me disait-il, il y avait peut-être un peu de ce lait européen déversé en forme de poudre dans la corne de l'Afrique qui l'avait porté jusqu'à nos côtes ? Peut-être qu'il disait là quelque chose de ce que Viviane Forrester appela un jour dans un best-seller surprenant "L'horreur économique" et que par ce raccourci éclairant, il nous rappelait aussi que cette échelle-là était peut-être bien plus courte qu'on ne le croit. (...)