Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2009
   


 
 

:



En ce jour du mercredi 23 septembre 2009,
Il est beaucoup question ces jours-ci, Pascal, d'un livre de Valery Giscard d'Estaing que personne n'a encore lu puisqu'il n'a pas paru. Il y a ainsi des choses que nous connaissons avant qu'elles ne se produisent.
Quand je dis que nous les connaissons, je veux dire qu'on les ajoute à notre méconnaissance. Ainsi hier, toute la journée, nous avons vibré à l'annonce d'une information qui n'en était pas une, l'hésitation communicationnelle sur le retour de Justine Hénin sur les courts de tennis. La résolution de cette hésitation attendait une heure de grande écoute et l'heure de grande écoute de grands écouteurs. Pour le reste, nous feuilletonnâmes, nous adorons cela. Nous avons ainsi passé une journée à connaître une rumeur, c'est-à-dire à méconnaître de l'information. C'est fou, Pascal, tout ce que nous méconnaissons!
Il y avait dans les années 60, ça ne vous rajeunit pas, une dame qui tenait sur Radio Luxembourg des chroniques qu'elle intitulait "Dernières nouvelles de demain", elle s'appelait Geneviève Tabouis et commençait invariablement ses deux minutes trente (d'acquis du passé) par cette formule : "Mesdames et Messieurs, attendez-vous à savoir". (...)