Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Mon excellent confrère en chroniques Edouard Delruelle vous en dirait bien plus et mieux que moi, mais sachez que ces "accommodements raisonnables qui nous viennent du Canada sont, en gros, "une mesure corrective qui vise à assurer qu'une personne puisse avoir accès aux mêmes emplois, établissements ou services que les autres, peu importe ses caractéristiques personnelles : l'âge, le handicap, la religion, la langue, etc." Cela fait débat au Canada et aussi chez nous puisque l'on en parlera aux prochaines Assises de l'Interculturalité qui s'ouvrent lundi prochain et qu'un conflit vient de s'ouvrir qui, lui aussi, est culturel.
Ces accommodements disent les uns sont utiles et nécessaires parce qu'ils corrigent des inégalités et favorisent l'insertion de populations marginalisées ou discriminées. Ils sont, soutiennent les autres le cheval de Troie des particularismes culturels, philosophiques et religieux imposés à tous au prétexte de leur singularité. Au Québec, un chien d'aveugle accompagnant son maître au restaurant, c'est un "accommodement raisonnable". Des plats sans viande de porc à la cantine scolaire, aussi. Et rouler en moto sans casque pour un Sikh à turban est également accommodant.
C'est là que l'on se dit que, pour nous autres qui venons vivre une rentrée scolaire hésitant entre le port du masque et celui du voile, il ne sera pas inutile de passer les premières heures de cours à définir au plus près ce que peut bien vouloir signifier l'adjectif raisonnable… Je m'en vais méditer là-dessus jusqu'à demain. Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.