Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2009
   


 
 

:

En ce jour du lundi 14 septembre 2009, Puisqu'il paraît, Pascal, qu'il y en a qui s'entêtent à préférer des chansons à mes deux minutes trente d'acquis du passé, je m'en vais leur prouver que l'on peut faire les deux.
Allez, envoyez la musique et comme ça Son début "Comme à la radio" de Marc Moulin.
Vous voyez pourquoi je passe ça ? D'abord parce que c'est la meilleure chronique qui ait jamais été écrite sur la radio. Et ensuite parce que, aujourd'hui dans la grille des programmes de cette chaîne, et j'ai déjà dit beaucoup en disant ça, grille et chaîne, on va l'entendre, cette chanson que les gens de radio diffusent d'ordinaire parcimonieusement. D'abord parce qu'elle fait 8 minutes. Ensuite parce que son jazz est un peu free. Enfin et surtout parce qu'elle nous dit que nous parlons, nous autres gens de radio, avec des galets dans la bouche, que la mer est une écume et que cette écume est du silence que l'on trouble, comme de l'eau. Il faudrait laisser l'eau tranquille, mais les chaînes ont des grilles.
Quand Brigitte Fontaine enregistre cette chanson, elle a 29 ans et nous sommes un an après Mai 68. C'est un texte culte que l'on n'entend pourtant jamais. Il nous revient revisité par Marc Moulin et c'est pour ça que nous en parlons, parce que nous l'évoquerons beaucoup dans cette journée qui lui est consacrée. (...)