Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2009
   


 
 

:

En ce jour du mercredi 17 juin 2009, Chères auditrices postmodernes, chers auditeurs contemporains, il nous faudra convenir que dans notre pays de bonne humeur, il n'est d'affaire que nationale, régionale ou même locale mais que les affaires étrangères nous restent décidément étrangères.
C'est pourquoi je vous ai fait une chronique aujourd'hui qui n'abordera ni les questions de « bonne gouvernance » ni les problèmes d'éthique. Car ces interrogations-là sont destinées à une consommation exclusivement intérieure.
C'est de la délivrance de la licence d'exportation d'armes de la FN d'Herstal vers la Lybie dont je vous parle. Une chose qui clôtura en douceur les élections régionales wallonnes, qui étonna sans doute par son agenda - elle fut annoncée le 8 juin une fois les urnes comptées -, mais dont on en fit pas, effectivement, une affaire.
Dans un excellent texte paru dans le Soir d'hier, Jean-Paul Marthoz rappelle pourtant que la Lybie du colonel Kadhafi est encore loin d'avoir rejoint le camp des démocrates si même elle garde pour eux, dans des camps, les clandestins du désert qu'on ne veut pas voir arriver par canots en Italie. Et comme le dit ce fonctionnaire européen cité dans cet article : « Vendre des armes à des dictatures alliées soulève des questions éthiques, mais en vendre à des dictatures hostiles constitue en plus un risque stratégique ». (...)