Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

C'est peut-être bien la loi du « plus c'est gros, plus ça passe » -on veut dire « plus c'est gros, plus ça passe inaperçu »- et c'est peut-être la raison aussi pour laquelle nous n'avons pas vu non plus passer les élections européennes, comme s'il n'y avait là aucune porte sur le sort de laquelle se pencher ni aucune clé à chercher à tourner.
Vous allez me dire, c'est le lot de l'abstention d'être invisible, et nous n'aurons donc pas vu près de 60% de nos contemporains européens se rendre aux urnes et ceux qui l'ont fait donnent une drôle de tête à l'hémicycle car voilà que l'on siège désormais à Bruxelles pour faire reculer une Europe qui n'avance pas.
Mais qui va s'en soucier car si les eurosceptiques gagnent en sièges et en influence et si l'extrême droite vient désormais d'un peu partout pour s'asseoir à Strasbourg, on ne voit plus aujourd'hui que l'Europe soit autre chose qu'une incantation dans la bouche des démocrates.
Ah oui, l'Europe reste effectivement une idée neuve en Europe et, par contraste, on dirait bien, au sortir de notre scrutin régional, que la Belgique est décidément une idée vieille en Belgique. « Je ne parle pas des résultats étrangers » disait dimanche l'européen Bart De Wever à propos des scores wallons.
Ah Pascal, peut-être bien, après tout, qu'il y avait un parti qu'on n'avait pas vu et qui a gagné la clé et emporté le trousseau : celui des belgosceptiques. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.