Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2009
   


 
 

:

En ce jour du lundi 25 mai 2009, Figurez-vous, Nathalie, que pendant la campagne, la crise continue. On ne le sait plus bien parce qu'avec tout ce que nous avons sur la tête, on entend les informations comme dans un brouillage, comme si on écoutait Radio Londres avec une patrouille allemande passant sous nos fenêtres.
Et voici donc quelques messages personnels : les marchés vont mieux, je répète, les marchés vont mieux, mais c'est l'économie qui s'enfonce, je ne répète pas.
Les Etats-Unis viennent d'admettre, ces jours-ci, que la reprise ne sera pas pour demain, même pas pour après-demain. Il n'y a que sept jours dans une semaine, alors que quelqu'un nous dise si ce sera pour jeudi ou samedi, si quelqu'un peut encore. Il y avait le scénario de la reprise en V, comme un col, où après la récession, la remontée serait immédiate et fulgurante. Il y avait le scénario de la reprise en U, comme la colle, une récession suivie d'une longue période de stagnation avant un vrai redémarrage. Mais à vrai dire, nous serions plutôt dans un scénario en Z, comme zéro, et je lisais avec amusement ce commentaire sur le blog du Monde, je lisais cela, d'un internaute qui aurait pu s'appeler Pierre Dac : « Je peux donc dire que si la crise est longue, elle durera plus longtemps que si elle était courte! ». (...)