Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Car, et c'est bien logique, c'est la Division des océans qui s'occupe du partage des eaux. Parmi ces Etats, la France, la Côte d'Ivoire, les Seychelles, l'Australie, le Sri Lanka, l'Argentine, le Maroc, la Russie, le Brésil, l'Irlande, le Nigeria, le Vietnam…
Le principe étant de prouver que la masse qui constitue votre pays sur terre s'étend dans la mer plus loin que les 200 milles marins qui forment habituellement votre souveraineté maritime… Vous avez dès lors tous les droits d'exploitation des hauts fonds et du sous-sol. Comprenez : pétrole, gaz, cuivre, manganèse, cobalt, fer ou zinc...
On voit alors que ce dépassement des limites excite bien des appétits. Le Canada, par exemple, examine d'un mauvais œil les prétentions françaises sur St Pierre et Miquelon. La Russie a été recalée, le Brésil aussi, et l'on attend la candidature des Etats-Unis. De sorte qu'une guerre de frontières se joue sous nos yeux que nous ne voyons pas. Car la mer, finalement, ce n'est jamais que la continuation de la terre par d'autres moyens. La bagarre, par exemple, sera dure pour le contrôle de l'Arctique, en train de fondre et de révéler ses ressources cachées. La guerre économique est désormais offshore.
Homme libre, toujours tu chériras la mer, disait Baudelaire. Oui, mais Charles, hélas, aujourd'hui, c'est la mer qui est chère. Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.