Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2009
   


 
 

:


En ce jour du mercredi 13 mai 2009,
C'est un jeune homme de 89 ans. Il a participé à la libération d'Alger avant de s'engager dans la campagne de France avec le général Leclerc. Aujourd'hui, je lis ceci qu'il vient tout juste d'écrire, je lis : « Les hommes n'aiment pas être libres, ils aiment se libérer. Ils sont prêts à mourir pour la liberté », ajoute-t-il, mais ils ne veulent pas la vivre.
Quand le combat s'achève, le repos les angoisse, ils construisent de nouvelles servitudes ». Jean Daniel a dirigé la rédaction du Nouvel Observateur, il y rédige toujours des éditoriaux, il a aussi un blog, il reste dans le temps, ce n'est pas le sien, ce n'est pas grave, quand on écrit des phrases comme ça, on est toujours dans le temps. Vous allez me dire, ça sent quand même un peu la gauche parisienne votre affaire, la gauche caviar. Moi, je dis : vaut mieux sentir le caviar que le cadavre.
C'est le cas de Ivan ou John Demjanjuk, il sent le cadavre, mais ce n'est pas encore le sien, il a aussi 89 ans, il est arrivé en Allemagne, extradé des Etats-Unis, on sait qui il est, un Ukrainien, ancien de l'Armée rouge, devenu gardien de camp nazi à Sobibor et accusé d'y avoir accompagné l'assassinat d'au moins 29.000 juifs. On l'appelait Ivan le Terrible. Sa famille s'est opposée à son transport arguant que son grand âge lui ferait torture. (...)