Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Car voilà peut-être le moment de porter notre regard vers le « vivant millimétrique », je veux dire, notre voisin, notre riverain, notre entourage, notre sdf, notre sans papier, que sais-je, enfin bref, Pascal, exactement les personnes que nous tenons ordinairement pour portion congrue, gens anonymes et statistiquement dispensables.
Mais voilà et on l'a déjà dit ici, Pascal : nous ne voyons pourtant pas ce qui nous est proche, nous n'apercevons pas ce qui nous vient, ce qui nous tombe sur la tête n'a aucune sorte de nom. Et comment faire alors quand ce qui nous arrive est Avigdor Lieberman, le plus que controversé ministre des Affaires étrangères d'Israël, qui était hier notre prochain, 300 kilomètres tout au plus, à l'Elysée, à Paris, où il rencontra Claude Guéant, le même qui la veille entendait sanctionner le plus que discutable Dieudonné. Entre celui que l'on veut interdire et celui que l'on reçoit, on se demande effectivement de quoi tout cela est le nom. Et si ces gens, effectivement, Pascal, nous sont kilométriques ou millimétriques.
Et c'est là que me revient cette phrase que m'avait dite Josiane d'Anderlecht, dans une chronique nomade, Pascal. Une très belle phrase : « Avec les événements et les gens, il faut trouver la bonne distance, c'est-à-dire la bonne proximité ». Allez belle journée et puis aussi bonne chance.