Lautresite, le jour, les billets du mois de avril 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Ce week-end était pourtant formidable. On a vu, ces jours derniers en ville, des gens attablés aux terrasses ensoleillées. Il y a, en ville, de plus en plus de terrasses et de gens attablés. Il nous semble, dans cet instant, que tout va bien. Comme ça, à voir ce qu'on voit, on a du mal à faire le tri entre la fréquentation des terrasses et la courbe du chômage. Et à lire ce qu'on lit, le secteur Horeca est satisfait de la trêve pascale, l'agenda des notaires est plein, le panier de la ménagère est plus léger. Alors on se demande si on sait vraiment ce qu'on sait, si les licenciements existent vraiment, s'il y a vraiment des usines qui ferment et si Onem n'est pas le nom d'un bistrot.
Et on pense : et si ces gens aux terrasses avaient aussi un usage prophylactique ? Et si c'étaient les visages Potemkine de la crise ? Car quoi, combien de temps nous faudra-t-il pour apprendre la faillite de la Grande-Bretagne ? On signale en tout cas que le cas britannique est en observation et que son Etat n'est pas stationnaire. Alors voilà les amis : l'Eurostar n'est pas cher, traversons donc la Manche avant qu'ils la fassent. Je veux dire, avant qu'ils ne nous la tende, leur main.
Ah Serge, qu'est-ce que ça va être compliqué de se serrer les coudes quand, déjà, on hésite à se serrer la pince. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.