Lautresite, le jour, les billets du mois de avril 2009
   


 
 

:


En ce jour du lundi 20 avril 2009,
Dites-moi, Pascal, est-ce qu'il n'y aurait pas moyen de proposer au détective privé de Jean-Marie Dedecker d'enquêter pour savoir si, oui ou non, Rudy Nzimo, vous savez bien, cet étudiant camerounais de l'ULB, à trois mois de son diplôme de fin études, sur lequel pèse une suspicion d'usurpation d'identité et qui est aujourd'hui détenu au centre fermé de Merksplas, est bien Rudy Nzimo ? Pourquoi pas en effet ?
Ce sont des choses qui se font aujourd'hui, semble-t-il, dans les affaires publiques, de farfouiller, de fourgonner, de fureter, de trifouiller… On envoie désormais, en politique, des pisteurs en chapeau mou relever des traces, surveiller des déplacements, espionner des entrées, questionner des revenus et accessoirement éplucher des comptes en banque… Dans un pays de paradis fiscal où le secret est bancaire, n'est-ce pas abyssal..
Je vous le dis, Pascal, vivent les chapeaux mous qui sont plus futés et meilleurs collaborateurs que les souliers à clous : regardez ce qui est arrivé au Commissaire général Fernand Koekelberg, ces derniers jours, pour une histoire de lettre anonyme et d'enquête qui aurait traîné…(...)