Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2009
   


 
 

:

En ce jour du mardi 31 mars 2009, On se demandait justement dimanche ce que devenaient les gens des subprimes, Serge. On veut dire les perdants.
Ceux qui y ont laissé leur maison par exemple : on a tous vu cela, des gens déménageant à la télévision, chargeant leurs affaires, démarrant la voiture et puis on ne les a plus revus.
A leur place, on a observé, toujours à la télévision, des bus qui promenaient des acheteurs potentiels et des agents immobiliers qui sabraient le champagne. Il y avait un côté rapace et prédateur, un peu gêné aussi, d'ailleurs, dans ces visites organisées de ces logements vidés, saisis, à saisir. Mais enfin c'était drôle l'idée de ces bus qui faisaient le tour de ces maisons soldées, parce que maintenant ce sont les gens des subprimes qui sont en bus, enfin en mobil-home enfin, en caravanes, enfin, dans des bagnoles. C'est là qu'ils vivent désormais.
C'est ce que nous dit un article paru hier dans Le Soir. Qui nous dit aussi que sur le seul comté de Riverside, Los Angeles, Californie, par exemple, 41.000 expulsions ont eu lieu en 2007. Que ce n'est pas le pire, qu'il y a des moins bien lotis encore si l'on peut dire : qu'en Floride, il y a pire, qu'à Las Vegas aussi. Enfin bon, si on veut un chiffre qui parle, il y a eu plus de 3 millions de saisies immobilières en 2008 aux Etats-Unis. (...)