Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Et je dois bien vous dire qu'à lire ce qu'on lit sur Internet à propos de Monsieur Zamir, on ne voudrait pas être un directeur d'académie militaire gauchiste impénitent.
Où l'on voit qu'aujourd'hui, sur notre planète, ce mot-là de « gauchiste » vaut toutes les disqualifications du monde. Il n'y a pas aujourd'hui de mot moins politique que ce mot très politique : gauchiste. Il sert à tout. Les divergences aujourd'hui sont gauchistes.
Chères auditrices post-modernes, chers auditeurs contemporains, je vous le dis, il nous faut désormais tenir pour des gauchistes invétérés ceux-là qui ont toujours été politiquement ambidextres et ont toujours eu des difficultés de latéralisation et plus encore aujourd'hui qu'hier si c'est possible. Dans un autre temps, on appelait cela du pluralisme. C'est un mot qui a disparu de nos vocabulaires, ça, le pluralisme.
Il y avait des fois où vous pouviez être sincèrement pluraliste. Par exemple, quand vous pensiez que le bien commun était commun et la chose publique publique. Quand par exemple, vous pensiez que la démocratie, c'était le débat et que le débat était aussi du conflit. Cette époque est désormais forclose. C'est simple, aujourd'hui, tous les autres s'appellent gauchiste. Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.