Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

A Durban 1, ç'avait été charivari et bronca et l'on comprit que les géométries étaient variables : l'antiracisme y perdit sa vocation universelle, même si -on ne le sait plus - la Belgique - qui occupait alors la présidence européenne et Louis Michel parlait en son nom - avait court-circuité, dans la déclaration finale, les propos haineux de la salle. Même si en l'occurrence, on a l'impression que cette fois, ce sont les écrits qui se sont envolés et les paroles qui sont restées.
Durban 2, donc. Avec un groupe de travail présidé par la Lybie, s'il vous plaît, assistée de l'Iran, du Pakistan et de Cuba, je vous remercie. En révisant leur conclusions, on vient peut-être d'éviter - la Belgique encore y a aidé, on n'en dit rien - que le mot juif devienne synonyme de raciste, que le blasphème contre les religions soit condamnable au titre de racisme, que l'émancipation des femmes soient encore plus freinée au nom du relativisme et que les droits de l'homme - et des femmes - se jaugent au vu des perceptions religieuses et des perspectives culturelles locales. Peut-être. Plusieurs Etats ont annoncé qu'ils boycotteraient Durban 2 ou plutôt Genève 0. Mais Durban pas plus que Londres n'ont l'air encore de nous préoccuper.
C'est pourquoi je vous disais que j'étais un chroniqueur d'entre-deux. Qui se demande en mars si ce mois d'avril de réunions et de conférences internationales et cravatées va lui ouvrir un mois de mai barbare. Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.