Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Créant un parti en octobre, en démissionnant en mars, on a cru que cet homme-là était prévisionniste mais non, c'était un saisonnier, un sans papier de la politique, se présentant en Wallonie sans y être domicilié, un sans abri presque, son domicile politique n'était pas fixe, il faillit en changer et l'on ne comprit jamais pourquoi cet homme-là fit peur ou envie.
Il s'en va aujourd'hui ayant sous-estimé, dit-il, « la résistance au changement des Wallons » et dans cette phrase ce n'est pas le mot changement qui est important. Il s'en va aussi d'un parti qu'il dit gangrené par l'extrême droite qu'il n'avait ni vu venir ni arriver. Désormais, c'est LiDé noir.
Lors de la récente Foire du livre, il était pourtant annoncé pour mener un débat avec un auteur dont il avait également préfacé le livre. Au « Soir » qui lui demandait pourquoi il cautionnait et préfaçait quelqu'un qui s'en va faire des conférences sur l'Occident chrétien et la réhabilitation des croisades ou de l'Inquisition, il répondit : « Je ne savais pas, il s'est présenté à moi comme professeur d'université ». Méfions-nous toujours des gens qui disent « Je ne savais pas ».
Du temps que les campagnes électorales étaient grandes, quelqu'un en Amérique inventa contre Richard Nixon le célèbre slogan : « Est-ce que vous achèteriez une voiture d'occasion à ce type-là ? ». Ben non, et même pas une ambulance. Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.