Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2009
   


 
 

:

En ce jour du mardi 10 mars 2009, Tandis que les commissions Fortis - quel drôle d'accolage hein tout de même, Pascal, commissions et Fortis - recevaient un ancien Premier ministre ou un ex président de groupe, Yves Leterme ou Maurice Lippens, et que tout hier était une fois encore bancaire, on lisait dans la presse que des villes battaient désormais monnaie en Allemagne et en Autriche.
Il y a le Roland à Brême, le Kann Was à Bad Oldesloe, le Justus à Giessen et ainsi elles seraient une trentaine à posséder leur propre argent régional et un quartier de Berlin compte bien les imiter bientôt. C'est légal si on s'y prend bien et l'idée n'est pas née d'hier ou plutôt si, elle est née d'hier, d'une autre crise celle de 1929 et déjà en Autriche et en Allemagne et voilà comment avec le monde qui se mord la queue, les monnaies régionales aussi reviennent.
Prenez le Chiemgauer, en Bavière, c'est celle qui fonctionne le mieux à ce jour. Elle est paritaire à l'euro, elle circule entre 600 entreprises et 2500 habitants, vous allez dire c'est pas grand-chose, mais le chiffre d'affaires est de 3 millions tout de même, Chimgauer ou euro, c'est pareil au même et l'idée est de faire tourner l'argent dans la région sans jamais l'en faire sortir. Il n'est pas thésaurisable, perd de sa valeur s'il n'est pas employé dans les temps et sert aussi à financer, par une petite taxe, des projets d'intérêt général. (...)