Lautresite, le jour, les billets du mois de février 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

De là, il interpelle les dirigeants de l'entreprise et vers là afflue la presse. Son inhumation devient très vite un événement politique où chacun se précipite. Ce qui se passe après, vous le saurez en lisant « Six pieds sous terre » de Ray French, trouvable dans toutes les bonnes librairies.
Six pieds au-dessus de la terre et singulièrement des glaces, il y a la station polaire « Princesse Elisabeth » dont il est abondamment question ici, aujourd'hui et c'est bien normal. Zéro émission, bravo. De fait. Dans ce concert de louanges, je lisais samedi le commentaire de mon confrère du Soir, Christian Du Brulle, calculant le taux de Co2 que représente le déplacement d'une cinquantaine de personnes vers l'Antarctique et estimant aussi le coût financier du voyage. Il parle d'hérésie. Mais non. Il se trompe. Ce n'est pas ça. C'est que « Un homme politique ou médiatique qui ne serait pas présent à l'inauguration de la base polaire d'Alain Hubert pourrait considérer sa carrière comme incomplète». Pour qu'on vous parle de cette station « zéro émission », il faut en faire, voilà tout. Décidément, Pascal, les voies du temps sont bien impénétrables.
J'étais vendredi soir au spectacle de Jean-Louis Sbille. Une chose que je vous conseille, soit dit en passant. A un moment, il dit à peu près : « On a le choix entre deux questions: « Quelle planète je vais laisser à mes enfants » et « Quels enfants je vais laisser à la planète» ! ». Là-dessus, belle journée et puis aussi bonne chance.