Lautresite, le jour, les billets du mois de février 2009
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Un casting de « vraies gens » comme on dit. De la belle pâte humaine. De la base, du lumpen. Ah, je vous le demande, Pascal, où va se nicher aujourd'hui le darwinisme social…
Miss SDF belge n'est pas un concours de beauté, mais une compétition du malheur. On y parlera en effet beaucoup parcours et circonstances de vie et le premier prix ira, dit-on, à la plus méritante, à la plus courageuse. Les autres ne seront pas oubliées. On les dirigera, assure-t-on, vers un emploi. Les organisatrices, une mère travaillant dans le social et sa fille dauphine de miss Flandre orientale, promettent à la gagnante un an de logement gratuit. C'est ça, le grand prix.
On a déjà dit ici toute la difficulté qu'on a de penser cet acronyme, sdf - sans domicile fixe - , car évidemment il n'y a pas de domicile qui ne serait pas fixe. La fonction d'un domicile, c'est précisément d'être fixe. Un domicile, c'est une demeure. Et une demeure, fût-elle votre dernière et surtout si elle l'est, c'est enraciné, c'est placé quelque part et ça n'en bouge pas. Ça demeure.
Ce concours, qui est donc aussi une vraie information, nous invite à réviser heureusement nos classiques. Ne dites donc plus « Sans Domicile Fixe ». Mais dites plutôt « Avec Logement Temporaire ». C'est toute l'adresse qui nous reste. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.