Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2009
   


 
 

:



En ce jour du jeudi 22 janvier 2009,
Tout le monde sait ça, Pascal : « Si on ne voit pas pleurer les poissons qui sont dans l'eau profonde, c'est que jamais quand ils sont polissons, leur maman ne les gronde ».
Mais d'autres que nous, plus observateurs et plus inquiets, plongent dans les rivières pour nous expliquer pourquoi, parce que nous avons le cancer, les poissons deviennent des poissonnes. C'est comme ça, dorénavant, avec les fongicides, les antibactériens ou les parabènes, toutes ces sortes de perturbateurs endocriniens, qui passent des médicaments, des cosmétiques ou des détergents vers les stations d'épuration et des stations d'épuration vers les grandes eaux vivantes des ruisseaux, des rivières et des fleuves et c'est ainsi, par un jeu subtil d'assemblage de molécules, que les poissons mâles changent de sexe et que votre brochet devient brochette.
Les chercheurs britanniques qui ont publié cette étude attribuent aux mêmes causes, les effets de baisse de fertilité masculine, je veux dire, chez les hommes, dans notre espèce à nous… (...)