Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2009
   


 
 

:


En ce jour du lundi 12 janvier 2009,
J’espère, Pascal, que vos résolutions pour 2009 sont plus résolues que celles de Nations Unies, parce que cette année qui s’ouvre va être décoiffante, nous annonce-t-on de tous côtés. Regardez, rien que ce week-end.
Dans le Monde, l’économiste Pierre-Antoine Delhommais se demandait si la crise sociale qui va suivre la crise économique qui suit la crise financière ne va pas toucher d’abord la Chine, donnant lieu à ce qu’il appelle des « incidents de masse », il veut dire des émeutes au bas mot, des révoltes peut-être, une révolution, pourquoi pas, c’est moi qui ajoute. Il semble en tout cas que dans les derniers six mois de 2008, pas moins de 10 millions d’ouvriers y aient perdu leur travail. Attention dit-il, la Chine est le premier créancier des Etats-Unis. On le savait. Il nous le rappelle. Il faut toujours se méfier quand un économiste vous envoie ses vœux.
L’expert et politologue François Heisbourg qui tient chronique dans le Journal du dimanche se demande, quant à lui, comment nous avons réussi à passer la dernière décennie à ne pas nous apercevoir que les périls guerriers avaient été dissimulés par les embellies financières et par une croissance à deux chiffres, pour certains, la Chine précisément. (...)