Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2008
   


 
 

:

En ce jour du jeudi 17 décembre 2008, Ces jours-ci, ça bruisse de partout, justice ou Fortis, de rumeurs qui veulent nous dire que le contrat social est en péril et que l'Etat de droit est en danger.
Vous voyez de quoi je parle. De Jo Vandeurzen qui se défend pourtant d'avoir outrepassé ses fonctions dans l'affaire Iasir et du gouvernement qui dément être jamais intervenu dans la décision des magistrats, pour ce qui est du dossier Fortis. Des journaux soupçonnent le contraire et hier la presse était pleine de ces injonctions : « Une enquête sérieuse s'impose » disait l'un, « Il faut faire toute la lumière », enchérissait l'autre. Un professeur de droit constitutionnel, Hugues Dumont, dans le Soir d'hier également, jugeait quant à lui qu'il est des cas où l'urgence et la morale autorisent à jouer, comme il le disait, « avec les limites du droit » sans pour autant en ébranler l'édifice.
Aussi bien, coup de canif pour coup de canif, pour les uns, ce serait un cataclysme, pour les autres du pragmatisme. C'est surtout un débat terrible pour la démocratie, qui mêle tout : les lois, l'éthique, l'intérêt général, le principe de précaution, les croyances privées, la chose publique, l'exception, la règle, etc… et c'est étrange parce que ce débat là fait écho à ce que dit Emmanuel Todd, dans son dernier livre justement intitulé « Après la démocratie »… (...)