Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2008
   


 
 

:


En ce jour du vendredi 12 décembre 2008,
"Je me suis longuement posé la question, Pascal. En parler ou pas ? Ceci pourrait passer pour une chronique « spéciale copinage », mais qui serait tellement spéciale que je ne connais pas les gens dont je parle."
J'aime à le rappeler de temps en temps, Pascal : les dieux du Temps sont grecs et sont au nombre de trois : Aion, le temps dans lequel nous existons depuis les origines ; Chronos, le temps que nous vivons pendant que nous le passons et Kairos, le temps que nous aimerions vivre tandis que nous le vivons. Nous sommes décidément très grecs cette semaine, mais que voulez-vous, nous assumons et notre filiation et notre étymologie…
Car je dois vous faire un aveu, Pascal : une chronique, - du dieu Chronos, donc, un ami- ce n'est jamais rien d'autre qu'une entreprise de conjuration du temps. Mais je dois vous faire une autre confidence : une chronique, ce n'est pas autre chose qu'un exercice de célébration des temps.
Aussi, nous autres chroniqueurs, disciples de Chronos donc, qui sommes aussi gens d'analogies et de précipitations et qui aimons dans nos billets négocier les têtes à queue et éviter tant qu'il est possible la fatale embardée, ne pouvons rester insensibles dès lors que nous rencontrons des collègues, si j'ose dire, en temps et en heures. (...)