Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2008
   


 
 

:



En ce jour du jeudi 11 décembre 2008,
Je me souviens que le « Canard Enchaîné » avait un jour titré lors d’un voyage en Chine du président Chirac qui discuta cinq minutes du Tibet et le reste du temps d’Airbus : « Vive les droits de l’homme d’affaires ». J’y pensais hier en écoutant, de bon matin, la déclaration de Bernard Kouchner comme quoi la création d’un secrétariat d’Etat aux droits de l’homme avait été une mauvaise idée au motif, expliquait-il, qu’il existe « une contradiction permanente entre les droits de l’homme et la politique étrangère d’un Etat ».
Ah, ça, ça commençait fort pour un 10 décembre. Pas même le temps d’allumer sa bougie d’Amnesty ou de souffler celles du gâteau du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle.
Et l’on ne comprenait pas tout à fait, dans les brumes du matin, ce que voulait vraiment dire Bernard Kouchner en ce jour festif : s’il s’agissait d’abolir le secrétariat d’Etat de Rama Yade ou bien de fermer son propre ministère des Affaires étrangères. Car quoi, y a-t-il urgence plus urgente que le respect des droits de l’homme ici et maintenant et partout et tout le temps ? (...)