Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Et voilà donc qu'alors que l'on nous sonde pour savoir si nous passerons Noël au balcon de l'insouciance ou au tison de l'inquiétude, on voit que c'est par le chiffre d'affaires que reviennent les bons vieux principes libertaires. Les voies de l'invention sociale sont décidément impénétrables.
Je ne sais pas si c'est ce qu'Isabelle Stengers appellerait un « miracle discret ». Et je ne sais pas non plus comment elle nommerait cette fausse banque, une vraie fausse banque alors pour le coup, montée par des étudiants de Louvain la Neuve et que nous montrait le JT hier, une agence qui, sur la place publique, proposait des rendements jamais vus. Pour la raison, expliquaient les guichetiers que les placements n'étaient pas éthiques : tiers-monde, travail des enfants, multinationales, pas de droit du travail, enfin une horreur. Pour vérifier quoi ? Que les taux d'intérêt, c'est comme le principe de Milgram, il y a des gens qui n'hésitent pas à appuyer sur le bouton. Et si ça fait un peu, beaucoup, mal, tant pis. 55%, précisent les étudiants. 55, pour cent. Pas mal…
Pendant ce temps, là, dans l'économie réelle, la Banque Centrale Européenne a procédé, comme l'on dit, à une baisse historique de son taux directeur. 2,5 %, c'est du jamais vu. Jamais. Dans la presse, on lit ce titre : « Les marchés craignent que le geste de la BCE ne suffise pas ». Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.