Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Deux jours plus tard, je rencontrai Selim Beslagic à Tuzla. Pour me présenter, je lui dis simplement, « Bonjour, je fais un reportage sur l'écologie » et nous sommes tout de suite devenus de vieux amis. Les guerres, parfois, vous obligent à de fort graves légèretés.
La nuit n'était pas noire que j'appris de Selim Beslagic qu'il avait beaucoup repensé à cette question idiote du journaliste français et qu'il lui restait une chose à faire : être assez humble pour accepter d'apprendre de la guerre. C'est ainsi qu'il décida qu'aucune entreprise qui s'installerait à Tuzla après-guerre ne pourrait déroger à la déclaration universelle des droits de l'homme. La formule me parut confuse, elle était visionnaire. Car il faut bien avouer que Tuzla aujourd'hui, si même Selim Beslagic a subi ce que subissent les pionniers et ceux qui résistent à tous les pouvoirs, est devenue, disent les journaux « le centre de haute technologie le plus moderne des Balkans et la première ville de Bosnie-Herzégovine à disposer de l'internet sans fil. Les investissements dans la protection sociale et de l'enfance, l'éducation, la culture et les sports y ont augmenté de 20% » et elle est aujourd'hui, o tempora, o mores, un centre touristique majeur.
C'était une chronique pour dire les arbres qui tombent, la forêt qui pousse, Carsid, Arcelor Mittal, la Meuse polluée à Givet, les particules fines et le plan de relance de l'Europe. Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.