Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

C’est aussi bien que d’avoir été une ministre déléguée aux autres autres quand la bourse était stable, que Fortis existait toujours, qu’il y avait des problèmes communautaires et que Justine Hénin jouait encore au tennis.
Notre ministre aux autres autres, on a l’impression qu’elle a été là tout le temps. Il y a une constante en ce monde et je vous propose d’en faire notre baromètre et notre indice de stabilité, de notre ministre aux autres autres car l’on n’a jamais vu, à vrai dire, plus d’immobilité dans ces temps où tout se déplace et où tout bouge tout le temps. Félicitons-nous donc d’avoir une ministre des autres autres. Car nous mêmes qui en sommes à ne pas comprendre ou à comprendre trop bien pourquoi l’essence diminue quand les usines d’automobiles ferment et licencient, pouvons au moins nous enorgueillir de cela : nous avons une valeur refuge, plus sûre qu’un sicav, plus rentière qu’un bon d’Etat, beaucoup moins risquée qu’une action, car au moins pour cela faudrait-il encore bouger : nous l’avons elle, notre ministre des autres autres. Dans la tempête au moins, elle ne fait pas de vent.
On dit cela aujourd’hui et on aurait pu le dire hier et on pourra encore le dire demain. C’est pour ça que je vous ai dit au début que je voulais retrouver avec vous un peu de légèreté. Car voilà, c’était une chronique légère, aussi légère qu’une circulaire. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.