Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2008
   


 
 

:


En ce jour du vendredi 21 novembre 2008,
En ce vendredi 21 novembre 2008, Pascal, cherchons si vous le voulez bien un peu de légèreté. J’ai peut-être un peu abusé hier avec ces albinos que l’on tue pour les vendre à l’encan. On voulait simplement dire qu’il y a toujours un autre derrière les autres. Que ce n’est jamais terminé, l’altérité, qu’on finit toujours par trouver quelqu’un qui est toujours un peu plus dissemblant. C’est dans cette distance que nous mesurons l’humanité de la diversité. Et c’est dans le compte de cette diversité que nous étalonnons nos capacités à rester nous-mêmes. Voilà, c’est dit.
Et je n’ajouterai rien ici sur nos autres autres à nous qui campent dans des gymnases, des églises, des rues, ou ailleurs : nous leur avons délégué une ministre et, je vous le demande : à nos autres autres, que pouvions nous faire de plus que de leur déléguer une ministre ? Je veux dire, une des nôtres nôtres ?
C’est pure merveille, Pascal, que le temps qui passe et voilà qu’aujourd’hui, le prix de l’essence diminue et que demain les premiers flocons envahiront les trottoirs et les jardins. C’est bien d’être une ministre déléguée aux autres autres quand l’essence diminue et que la neige tombe. (...)